Accueil Secteur bancaire français Etudes Image et pratique bancaire des Français Image et pratique bancaire des français 27ème vague (2013)  
 
 
 

Infos  

 
17 juin 2013

Image et pratique bancaire des français 27ème vague (2013)

L'image des banques françaises se stabilise d'après l'étude menée par l'IFOP en mai 2013 : 60 % des français ont une bonne image des banques et 78 % ont une bonne image de LEUR banque.

 

L'observatoire 2013 de l'opinion sur l'image des banques réalisé par l'IFOP a été mené sous forme d'entretiens en face à face auprès de 1 000 personnes de 15 ans et plus du 6 au 11 avril 2013.



Le redressement de l'image globale des banques se consolide

  • 60% des Français ont une bonne image des banques, un score stable par rapport à 2012. On retrouve un niveau proche de celui d'avant 2008 (62% en juin 2008).
  • L'image de SA banque qui s'était sensiblement améliorée en 2012 se stabilise à un niveau très élevé : 78% de bonne image (81% en 2012).
  • La satisfaction vis-à-vis de son conseiller est également stable, à 72% vs 73% en 2012. Les clients sont 81% à trouver leur interlocuteur compétent (-1 pt).


Graphique - Observatoire IFOP

Cette situation de l'image s'accompagne d'une demande forte de conseils et de personnalisation

  • 8 Français sur 10 sont dans une relation avec leur conseiller qui est "stable et bonne" ou qui "évolue positivement".
  • Les Français recherchent un modèle de banque "avec conseiller attitré qui vous suit personnellement" : ils sont 65 % à préférer cette option contre 62 % en 2012, plutôt que celle d'"avoir une banque à distance" ou celle d'une banque avec "moins d'agences physiques pas de conseiller attitré".
  • Sur l'ensemble de la population, 77 % des personnes déclarent posséder un compte dans une banque, et
    23 % dans deux banques et plus. Le taux de multibancarisation est de 33 % parmi les CSP+.
  • 52 % des Français se déclarent intéressés par une explication détaillée du fonctionnement général d'une banque et du système bancaire, dont 15 % de "très intéressés".

Une amélioration de la perception en matière de transparence

  • Obtenir les tarifs est plus aisé : 65 % des Français constatent qu'il est facile de se procurer un tarif (64 % l'an dernier) ; Mais 38 % considèrent qu'il est facile de comparer le tarif d'une banque à l'autre (39 % en 2012).
  • 68 % des Français se souviennent avoir reçu leur relevé annuel de frais bancaires en janvier (enquête en mai) (+ 1 pt) et 59 % déclarent avoir une idée du montant annuel de ces frais (+ 2 pts).

Un moindre recours au crédit

  • 61 % des personnes interrogées déclarent qu'elles n'auraient pas recours au crédit pour un achat de la vie courante (+1 pt).
  • 63 % des Français jugent que l'offre de crédit actuelle est suffisante.
  • 64 % des Français ayant fait une demande de crédit immobilier depuis moins de 12 mois savent qu'il est possible de choisir son contrat d'assurance en matière de crédit immobilier, à condition qu'il soit aussi protecteur que celui proposé par sa banque.
  • 36 % seulement des Français accepteraient que leurs crédits soient mentionnés dans un fichier général (29 % en 2012).

L'essor d'internet dans les pratiques bancaires se fait au détriment de la fréquentation des agences

  • 68 % des internautes consultent régulièrement le site de leur banque contre 69 % l'an dernier.
  • L'usage principal d'Internet reste la consultation du compte courant, même si certaines opérations, comme les virements commencent à être significativement effectuées par internet (50 % des internautes effectuent des virements en ligne).
  • Ce renforcement du rôle d'internet a un impact réel sur la fréquentation des agences : 17 % des clients s'y rendent plus d'une fois par mois (62 % en 2007) et 12 % s'y rendent moins d'une fois par an.
  • 47 % des Français déclarent que le développement de l'offre de services bancaire via Internet les conduit personnellement à se rendre moins fréquemment en agence.

Les banques demeurent des interlocuteurs privilégiés pour effectuer des paiements

  • La connexion internet est jugée sécurisée par 74 % des internautes (- 5 pts).
  • 57 % des internautes utilisent internet pour effectuer des paiements en ligne.
  • 52 % des Français déclarent connaître le dispositif de sécurité de paiement 3D-Secure (+ 6 pts), perçu comme une arme anti-fraude. 52 % des utilisateurs d'internet qui effectuent des achats en ligne l'ont déjà utilisé, ce qui représente 26 % de la population totale (+ 5 pts).
 
 
 
 
Retour haut de page