Accueil Espace presse Interventions de la FBF Marie-Anne Barbat-Layani "Banques et Fintech doivent travailler ensemble, c’est leur intérêt mutuel"  
 
 
 

Infos  

 
02 juin 2016

Marie-Anne Barbat-Layani "Banques et Fintech doivent travailler ensemble, c’est leur intérêt mutuel"

Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la Fédération bancaire française, a introduit une conférence, le mercredi 1er juin, organisée par le Pôle Finance Innovation pour le lancement du livre blanc : " Banque et Fintech : enjeux d'innovation pour la banque de détail "

 

A cette occasion, elle a rappelé que les banques sont à la fois des acteurs directs de la transformation numérique, et chefs de file naturels de la filière numérique financière en France.


Elle a insisté à cette occasion sur plusieurs points:

  • Concernant l'innovation elle-même, les banques françaises peuvent s'appuyer sur une longue tradition (pionnier dans l'utilisation de la carte bancaire, déploiement du virement SEPA, développement d'applications bancaires) pour aborder avec confiance la transformation digitale. Les innovations du secteur bancaire répondent aux besoins des utilisateurs, et leur succès s'appuie sur leur facilité d'utilisation et leur très grande sécurité.
  • Le bouleversement du numérique : La banque était jusqu'à présent dans l'agence et le salon via Internet, elle est désormais dans la poche avec les applications mobile.
  • La relation entre les banques et les Fintech n'est en aucun cas une opposition mais plutôt une complémentarité. Les banques souhaitent accompagner les Fintech, utiliser leurs services voire les intégrer. A titre d'exemple, de nombreuses banques ont ouvert leur " LAB " ou incubateur de Fintech.

Le projet de livre blanc est une démarche collective inédite, soutenue par la FBF, qui a permis de rassembler 300 décideurs de la banque, des Fintech et des chercheurs. Elle a permis d'identifier 20 domaines d'innovation prioritaires. Ce travail collaboratif a permis aux banques d'échanger avec les Fintech sur leurs besoins et de réaffirmer la coopération nécessaire afin d'accompagner d'un même pas la transformation digitale de la filière bancaire.




 
 
 
 
Retour haut de page