Accueil Espace presse Interventions de la FBF Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la FBF, a participé à l'Université du numérique du MEDEF  
 
 
 

Infos  

 
21 mars 2018

Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la FBF, a participé à l'Université du numérique du MEDEF

Dans le cadre de la 4ème Université du numérique du MEDEF dédiée aux thèmes des compétences, des métiers et de l'emploi à l'heure de la digitalisation de l'économie, Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la Fédération bancaire française, est intervenue dans le cadre d'une table ronde intitulée : "créations/destructions d'emploi : le numérique et Schumpeter feront-ils bon ménage ? "

 

A cette occasion, elle a indiqué que la transformation numérique est l'un des grands défis de l'industrie bancaire : c'est une transformation qui se fait de l'intérieur car les banques sont des acteurs digitaux, avec dans leur ADN cette culture de l'innovation permanente au service du client. Mais c'est une transformation qui est également celle de l'écosystème, avec l'arrivée de nouveaux acteurs voulant bousculer les codes et les usages des clients. Les banques sont les chefs de file naturels de la filière numérique financière, qui profitent à plein de cet écosystème de Fintechs, source d'opportunités pour elles grâce à des partenariats et au développement de la technologie.


A cet égard, la Directrice générale de la FBF a annoncé la publication la semaine passée de "Banque & Innovation" qui démontre que les réseaux bancaires sont au coeur et un moteur de l'innovation. Un constat confirmé par l'Observatoire de l'image des banques BVA-FBF 2017 qui révèle que 72 % des Français estiment que les banques sont tournées vers l'avenir, soit un score en augmentation de 10 points sur un an. Le secteur a des atouts différenciant avec le conseiller bancaire, une grande capillarité du réseau d'agences, et un modèle de banque universelle permettant une relation globale, multicanale de proximité. Marie-Anne Barbat-Layani a expliqué, qu'au fond, le digital renforce les fondamentaux historiques du modèle bancaire français : proximité / service / innovation / sécurité. C'est un modèle qui se réinvente en permanence.


Elle a par ailleurs rappelé que tous ces sujets touchant à la transformation numérique et aux impacts sur les métiers font l'objet de travaux approfondis et paritaires au sein de l'Observatoire des métiers de la banque. La Directrice générale a souligné la richesse du dialogue social dans le secteur, où les banques et les partenaires sociaux travaillent ensemble et depuis longtemps sur ces sujets. Plusieurs études ont été consacrées à l'impact du numérique sur les métiers de la banque. La dernière en date " Intelligence artificielle, humains, compétences, quelles synergies pour la banque de demain?" parue en décembre 2017 est une première pour un secteur, et a été pilotée de manière paritaire, dans le but de disposer d'un état des lieux en la matière. En effet, l'industrie bancaire a été parmi les premières à utiliser l'IA et les évolutions auxquelles nous assistons aujourd'hui ouvrent un grand nombre de perspectives et soulèvent également des interrogations, notamment en termes d'emploi et de compétences. L'humain a toujours été au coeur du modèle bancaire français et si l'IA est une véritable révolution technologique, il est essentiel de voir comment elle peut être intégrée dans ce modèle.


 
 
 
 
Retour haut de page