Accueil Secteur bancaire français Actualités Industrie bancaire française en Europe  
 
 
 

Industrie bancaire française en Europe  

 
17 août 2009

Le système bancaire français offre une large ouverture internationale qui se matérialise par la présence de nombreux établissements de crédit français dans le monde, en particulier en Europe : en moins de 10 ans, le nombre d'implantations des établissements de crédit français a doublé dans le monde, selon le CECEI.

 

De même, la France demeure un pays attractif, qui accueille de nombreuses entreprises bancaires européennes et des autres pays.



Près de 1 000 implantations françaises dans le monde

A fin 2007, les établissements de crédit français étaient présents à l'étranger dans 87 pays différents, au travers de 996 implantations (760 filiales et 236 succursales), dont 53 % sont en Europe.

530 implantations françaises en Europe

L'intégration financière européenne a conduit à une intensification de la création de filiales ou de succursales dans les pays de l'Espace Economique Européen (EEE)*, en particulier depuis 2001. Fin 2007, les établissements de crédit français comptaient 530 implantations au sein de l'EEE, soit plus du double par rapport à 2000.

On compte 399 filiales et 131 succursales. Le principe de la liberté d'établissement a favorisé la progression régulière de l'implantation de succursales (il y en avait 92 en 1998).


Les établissements français sont particulièrement présents :

> au Royaume-Uni (109 implantations),

> en Allemagne (55 implantations)

> en Italie (55)

> en Espagne (42 implantations).

Une augmentation de la Libre Prestation de Services (LPS)

Au sein de l'Union Européenne, la LPS est la possibilité pour un prestataire européen d'offrir ses services à un client résidant dans un autre pays de l'UE, à partir du pays où il est installé, grâce à un agrément unique délivré par les autorités compétentes de son pays d'origine.

Ce principe de la LPS, en vigueur depuis 1993 pour les établissements de crédit a permis aux établissements français d'élargir leur clientèle, en offrant par exemple leurs services à distance.


A la fin 2008, 1117 déclarations de Libre Prestation de Services** ont été faites (+ 4 % par rapport à 2007), provenant de 149 établissements de crédit français. Elles couvrent tous les pays de l'EEE, en particulier l'Italie (9 % de déclarations), la Belgique (8 %), le Royaume-Uni (8 %) et l'Allemagne (7 %).

466 implantations - près de 47 % des implantations françaises - sont situées dans le reste du monde

Les établissements de crédit français sont également très dynamiques en dehors de l'Europe.

On compte, hors EEE en 2007 :

> 126 implantations françaises aux Etats-Unis,

> 29 à Hong Kong,

> 20 en Australie.

La présence européenne et internationale en France

Banques sous contrôle étranger : 10,6 % du total de bilan des établissements de crédit en France

Les banques sous contrôle étranger représentent 10,6 % du total de bilan de l'ensemble des établissements de crédit présents en France en 2008, selon la Commission Bancaire (10,1 % en, 2006 et 10,4 % en 2007)*. Elles distribuent 9,5 % des crédits et collectent 7,5 % des dépôts.

* sur la base de l'activité en France métropolitaine (hors DOM-TOM et agences à l'étranger)

230 implantations étrangères en France

En 2008, plus de 66 % des implantations étrangères en France sont européennes, soit 153 implantations (83 filiales et 70 succursales). Les implantations d'établissements européens sont essentiellement britanniques, allemandes, belges, néerlandaises et italiennes ; pour les pays tiers, il s'agit surtout d'implantations américaines.

En 2007, la France était ainsi le 1er pays européen en nombre d'implantations bancaires d'origine européenne (avant le Luxembourg, l'Espagne et l'Allemagne), et le 2e pour les implantations de banques originaires de pays tiers (après le Royaume-Uni, ), selon la BCE (EU banking structures, oct 2008).


Les structures d'origine étrangère représentent 32 % du nombre total d'établissements de crédit en France. Ainsi, en part relative, la France se compare à l'Espagne (36 % de structures étrangères), les Pays Bas (16 %) ou à l'Italie (12 %). Les structures d'origine étrangère comptent pour 68 % au Royaume-Uni ou 77 % en Belgique. Dans les nouveaux Etats membres d'Europe centrale et orientale, la forte proportion d'implantations bancaires étrangères s'explique historiquement par le faible développement du système bancaire national.

Libre Prestation de Services

Fin 2008, des établissements de crédit de 22 pays de l'EEE (hors France) exercent une activité en France via la Libre Prestation de Services. 492 déclarations de LPS sont ainsi en vigueur (+ 10 % par rapport à 2007). Elles proviennent essentiellement du Royaume-Uni (17 % des déclarations), de l'Allemagne (17 %) et du Luxembourg (13 %).


* L'Espace Economique Européen (EEE) comprend les Etats membres de l' Union Européenne, ainsi que l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Les directives bancaires et financières s'appliquent à l'ensemble des Etats parties à l'accord sur l'EEE.

** Pour la libre prestation de services, un établissement de crédit établit autant de déclarations que de pays dans lesquels il souhaite offrir ses services.


Sources : rapports annuels 2008 CECEI et Commission bancaire

 
 
 
 
Retour haut de page