Accueil La banque des particuliers Moyens de paiement Chèques Les banques accueillent avec intérêt l'initiative d'une étude sur les moyens de paiement  
 
 
 

Infos  

 
30 mars 2011

Les banques accueillent avec intérêt l'initiative d'une étude sur les moyens de paiement


Les banques françaises accueillent favorablement la mission confiée par Christine Lagarde, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie à Georges Pauget et Emmanuel Constans sur l'avenir des moyens de paiement.

 

Les banques françaises accueillent favorablement la mission confiée par Christine Lagarde, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie à Georges Pauget et Emmanuel Constans sur l'avenir des moyens de paiement. La dimension européenne des paiements et l'apparition de nouvelles technologies ouvrent des perspectives qu'il convient d'examiner, tant en termes d'offre de services, de modalités d'usage, que de sécurité.


La Fédération bancaire française a contribué aux travaux du CCSF (1) afin de réaliser le rapport sur l'utilisation du chèque en France qui vient d'être publié. Cette étude confirme la particularité française d'une utilisation encore élevée du chèque même si celle-ci baisse considérablement depuis 10 ans (passant de 50 % des opérations de paiement à 20 % (2)), avec 3,3 milliards de chèques par an (3). Le cadre juridique et la gratuité de ce moyen de paiement expliquent en partie cette forte utilisation. Les Français plébiscitent aujourd'hui l'utilisation de la carte, moyen de paiement le plus utilisé (42 % des opérations de paiement en France, contre 20 % pour le chèque...). Rappelons que le chèque n'entre pas dans la famille des moyens de paiement européen (SEPA (4))


Les banques françaises ont la volonté de répondre aux attentes de leurs clients et n'ont pas pour projet la suppression du chèque. Elles développent depuis plusieurs années de nombreux services et moyens de paiement sécurisés, performants et simples d'utilisation afin de permettre au client de choisir librement, en fonction de ses besoins. Pour cela, elles investissent continuellement en recherche sur les nouvelles technologies, le renforcement de la sécurité, l'apport d'informations enrichies et faciles d'usage pour les clients.

En témoignent déjà de nombreuses initiatives comme les paiements sans contact par carte ou mobile, la sécurité renforcée sur les paiements et la banque sur Internet et mobile, le e-commerce ou encore les travaux européens dans le cadre du SEPA ou du projet de création d'un nouveau système carte européen.


Les banques contribueront donc aux réflexions qui s'ouvrent dans le cadre de la mission confiée à M.Pauget et M.Constans sur les moyens de paiement de façon générale.


(1) Comité consultatif du secteur financier

(2) Les chèques représentaient près de 70 % des opérations de paiement en France en 1984 (Source BCE-BDF).

(3) Source : BCE, septembre 2010.

(4) Single Europ Payments Area - Espace unique de paiement en euros


 
 
Sur les autres sites
 
 
Retour haut de page