Accueil La banque d'investissement et de marché OPCVM et titres Lexique actions  
 
 
 

Infos  

 
12 septembre 2003

Lexique actions

 

Actif sous-jacent : Actif (action, obligation, indice boursier,...), également nommé support, pouvant être acheté (dans le cas d'une option d'achat) ou vendu (dans le cas d'une option de vente) par le détenteur qui exerce son option.


Action : Titre de propriété représentant une fraction du capital de l'entreprise. Il confère un certain nombre de droits à celui qui le possède, notamment celui de recevoir une partie des bénéfices réalisés par l'entreprise (les dividendes) et de participer aux assemblées générales.


Action à Dividende Prioritaire (ADP) : Action permettant de bénéficier d'un dividende supérieur aux actions de type classique, et rendant son possesseur prioritaire sur le versement de dividendes. Les titulaires de telles actions sont également privilégiées lors de l'éventuelle liquidation judiciaire de la société, car ils sont prioritaires pour le remboursement du capital par rapport aux autres actionnaires. En contrepartie de ces avantages, l'ADP ne donne pas à ses propriétaires le droit de vote aux Assemblées. La part de capital constitué d'ADP est limitée à 25%. Compte tenu de cette absence de droit de vote, la direction de l'entreprise peut bloquer jusqu'à 25 % du capital.


Action au porteur : Action dont le nom du propriétaire n'est pas communiqué à la société. Par opposition, l'action nominative permet à la société émettrice de connaître le nom du propriétaire de l'action.


Augmentation de capital : Moyen de financement pour les entreprises afin de financer leur croissance. Cette opération consiste à augmenter le capital des sociétés soit par l'émission d'actions nouvelles, soit par l'élévation de la valeur nominale des actions. Le premier cas est le plus fréquent et l'augmentation de capital peut alors résulter soit d'apports extérieurs nouveaux (dans ce cas, on parle d'augmentation de capital onéreux), soit de l'incorporation des réserves, soit de conversion d'obligations en actions.


Dividende : Revenu perçu par le détenteur d'une action et correspondant à la part du bénéfice réalisé qu'une société distribue chaque année à ses actionnaires. Il peut être versé en espèces ou bien en actions.


Dividende-titre : Part des bénéfices versés sous forme de titres (actions) de la société émettrice à l'actionnaire.


Marché primaire : Marché sur lequel les titres sont émis (émission d'actions, d'obligations, d'emprunts ou de titres de créances négociables). Il permet aux entreprises de lever des capitaux.


Marché secondaire : Marché sur lequel se négocient et s'échangent des titres.

MONEP (Marché des Options Négociables de Paris) : Marché sur lequel sont traités des options sur actions à court et long terme, des options sur indice et le contrat à terme sur l'indice CAC 40.


Obligation : Titre de créance donnant droit au paiement d'un intérêt contractuel exprimé en pourcentage de sa valeur nominale et assurant un remboursement selon les conditions prévues dans le contrat d'émission. Il peut être d'une durée de court, moyen ou long terme.


Option : Contrat qui confère à son détenteur le droit d'acquérir (il s'agit d'une option d'achat, également appelée " call ") ou de vendre (option de vente ou " put ") une certaine quantité de l'actif sous-jacent à un prix prédéterminé pendant une période de temps donnée.


Titre de Créance Négociable (TCN) : Instrument financier français lancé en 1985 qui permet aux agents économiques de pouvoir accéder au marché monétaire sans l'intermédiaire des banques.

Ce titre du marché monétaire représentatif d'emprunts à court terme doit avoir un montant minimum de 152 449,02 euros (soit 1 million de FF) et sa durée s'échelonne entre 10 jours et 7 ans. Il est émis par l'Etat (sous forme de bons du Trésor), par les banques (sous forme de certificat de dépôt), par les entreprises (sous forme de billets de trésorerie) ou, par diverses institutions financières spécialisées.


Trackers : Les trackers, ou " Exchange Traded Funds " (ETF), créés aux Etats-Unis en 1993 à l'initiative de gestionnaires de fonds, sont des titres indexés sur divers indices (Cac 40, Euro Stoxx 50, indices sectoriels) et qui sont généralement émis par des banques détenant un fond de placement composé des valeurs de l'indice à reproduire. Ainsi le tracker Cac 40 Master Unit suit exactement les mêmes variations que le Cac 40, sa valeur est égale au nombre de points du CAC 40 divisé par 100. Les premiers ETF français ont été créés en janvier 2001.


Valeur mobilière : Terme générique englobant les actions, les obligations, les titres de créances négociables, les actions et les parts d'OPCVM.


Valeur nominale : Valeur initiale d'un titre (action, obligation, bon). Cette valeur diffère de la valeur boursière qui est la valeur de négociation pour les actions, les obligations et les autres titres négociés sur un marché.


Warrant : Nommé aussi bon d'option, le warrant est un produit semblable dans son principe à une option, mais il est juridiquement une valeur mobilière cotée au comptant sur le CAC 40. Il ne peut pas être vendu à découvert et il permet d'acheter (Call warrant) ou de vendre (Put warrant) une certaine quantité (quotité) d'une valeur support quelconque (action, obligation, indice, devises, etc.) à un prix fixé (le prix d'exercice) jusqu'à une date déterminée (l'échéance). Les warrants sont généralement émis par des banques qui en assurent la cotation en continu à travers une société de bourse.

 
 
 
 
Retour haut de page