Accueil Espace presse Interventions de la FBF François Pérol : "Les banques françaises sont à la disposition des chefs d'entreprise pour financer leurs projets"  
 
 
 

Infos  

 
27 octobre 2014

François Pérol : "Les banques françaises sont à la disposition des chefs d'entreprise pour financer leurs projets"

Au lendemain de l'annonce des résultats des banques aux " stress tests " de la BCE, François Pérol, président de la FBF, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Retrouvez des extraits de cet entretien où le président du directoire du groupe BPCE rappelle que banques françaises sont à la disposition des chefs d'entreprise pour financer leurs projets.

 

Jean-Pierre Elkabbach


[...] 13 grandes banques françaises dont votre groupe BPCE ont donc été épluchées par 6.000 experts de la Banque centrale de Mario DRAGHI. Alors ça va, elles se portent bien !


François Pérol


C'est une bonne nouvelle pour l'économie française, il n'y a pas tant de bonnes nouvelles que ça ; et c'est une bonne nouvelle qui vient des banques françaises. Les banques françaises sont solides, c'est ce que montre cet exercice de shake-up et de test d'effort qui a été réalisé par la BCE, qui est un exercice sans précédent, c'est la première fois... [...]

[...] Pour le seul groupe BPCE, pour vous donner une idée, 120 personnes - BCE, auditeurs externes - à plein temps pendant 9 mois pour auditer la moitié des actifs, les ¾ de nos expositions et pour réaliser les stress-tests. Donc c'est un exercice qui est d'une ampleur sans précédent.

Jean-Pierre Elkabbach


Comme un médecin ou chez un médecin, ce sont des tests d'effort ?

François Pérol


Avec deux phases, d'abord le shake-up, on vérifie que les bilans sont bien provisionnés, c'est-à-dire que les actifs sont valorisés comme il convient ; et ensuite on fait un test d'effort, c'est-à-dire qu'on soumet la banque à un scénario de récession, récession en Europe, augmentation du chômage, à un scénario de baisse des prix de l'immobilier, effondrement de l'immobilier en France, -30 % sur la période, dégradation de la France de 3 crans. Et la banque doit résister à ce scénario qui est un scénario de crise économique profonde. Et c'est ce que montre cet exercice, c'est que les banques françaises sont capables d'y résister, mieux d'ailleurs, mieux d'ailleurs que la moyenne des banques européennes puisque ce sont celles qui s'en sortent le mieux avec les banques espagnoles, qui avaient déjà subi le test - elles - il y a 2 ans, il faut s'en souvenir. [...]

Jean-Pierre Elkabbach


[...] Alors François PEROL, vous nous dites que les banques françaises sont solides, robustes, qu'elles ont résisté, justement est-ce qu'elles résisteraient à toute nouvelle secousse ou crise ? Et est-ce que la zone euro est assez solide pour éviter ou prévenir des tornades imprévisibles aujourd'hui ?

François Pérol


Moi je crois que les banques françaises, elles ont commencé de renforcer considérablement leur bilan et leurs forces depuis la fin de la crise après LEHMAN. Elles ont doublé leurs fonds propres, elles ont été... elles se sont débarrassées de beaucoup d'activités risquées... [...]

Jean-Pierre Elkabbach


[...] Ce matin, vous dites comme Michel SAPIN et Christian NOYER que les banques françaises sont donc parmi les championnes de la zone euro. Ça veut dire qu'elles sont prêtes à donner de l'argent, est-ce qu'elles vont accorder plus facilement... [...]

François Pérol


[...] Prêter oui, ça c'est notre métier...

Jean-Pierre Elkabbach


Vous n'en ferez rien. Mais est-ce que vous allez accorder plus de crédits aux entreprises et aux ménages, c'est ça qui est important pour la croissance !

François Pérol


D'abord la France est le pays de la zone euro où les crédits sont le plus dynamique, en tout cas parmi les pays de la zone euro où les crédits continuent de progresser...

Jean-Pierre Elkabbach


D'accord, mais c'est insuffisant !

François Pérol


Non, non, non, c'est très important. En Italie les crédits baissent, 3 % ; en Espagne les crédits baissent, 9 % ; en France les crédits continuent de progresser. Ce qui veut dire que les banques sont derrière. C'est une bonne nouvelle ce stress-test parce que ça veut dire que les banques ont la capacité de faire davantage. Si nous...

Jean-Pierre Elkabbach


Vous avez largement de quoi faire.

François Pérol


Si nous ne prêtons pas davantage aujourd'hui, c'est que la demande de prêt qui s'adresse à nous n'est pas suffisante. Vous savez que l'investissement est en territoire négatif depuis 3 ans en France, ça veut dire que les entreprises n'ont pas suffisamment de projets. Nous...

Jean-Pierre Elkabbach


Il faut stimuler la demande...[...]

François Pérol


[...] Et ce que je dis aux entrepreneurs de France, aux chefs d'entreprise, c'est que nous sommes prêts pour financer leurs projets et être à leur côté. [...]

[...] Dans 9 cas sur 10, 9 demandes sur 10 sont satisfaites par les banques françaises, 9 demandes de prêt d'équipement déposées par les entreprises sur 10 sont satisfaites, il y en a 1 sur 10 qui est refusée. Alors on peut faire encore mieux, sans doute, mais ce qui est très important c'est que nous sommes à la disposition des entreprises pour prêter, c'est notre métier. Garder l'argent sur notre bilan, le mettre à la Banque centrale européenne, payer pour cela, ça n'a pas d'intérêt...[...]

Jean-Pierre Elkabbach


[...] Après ces tests, ce matin au nom des banques, est-ce qu'on peut considérer que c'est un appel de François PEROL aux chefs d'entreprise pour qu'ils vous présentent des projets, vous prêterez ?

François Pérol


La priorité stratégique de la FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE cette année, c'est de faire passer le message que les banques françaises sont à la disposition des chefs d'entreprise pour financer leurs projets, c'est notre priorité. C'est la raison pour laquelle d'ailleurs, nous sommes allés utiliser l'enveloppe mise à disposition des banques par la Banque centrale européenne pour prêter davantage aux entreprises.

Jean-Pierre Elkabbach


Donc le moment est venu d'investir et vous encouragerez l'investissement de toutes formes, y compris...

François Pérol


C'est notre métier, c'est notre métier, donc nous essayons de le faire le mieux possible. [...]

 
 
Sur les autres sites
 
 
Retour haut de page