Accueil Espace presse Communiqués Rencontre de la Fédération bancaire française avec les commissaires européens Valdis Dombrovskis, Jyrki Katainen et Jonathan Hill  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


Rencontre de la Fédération bancaire française avec les commissaires européens Valdis Dombrovskis, Jyrki Katainen et Jonathan Hill

Frédéric Oudéa, président de la Fédération bancaire française (FBF), accompagné des membres du Comité exécutif et de la directrice générale de la FBF, a rencontré aujourd'hui à Bruxelles les commissaires européens Valdis Dombrovskis (vice-président de la Commission chargé de l'euro et du dialogue social), Jyrki Katainen (vice-président aux affaires économiques et monétaires) et Jonathan Hill (commissaire à la stabilité financière, aux services financiers et à l'Union des marchés de capitaux).

Lors de ces rencontres, la Fédération bancaire française a rappelé le rôle et l'engagement des banques françaises dans le financement de l'économie et l'accompagnement de l'ensemble de leurs clients, particuliers et entreprises. Le début de reprise économique est conforté par le dynamisme du crédit observé en France (+3,5% pour le crédit aux entreprises selon les statistiques de la BCE, soit le meilleur taux de la zone euro).

Les banques françaises ont rappelé leur soutien à l'Union bancaire et à l'Union des marchés de capitaux, deux projets essentiels pour assurer un environnement favorable au financement de l'économie européenne et à une plus grande intégration des services financiers en Europe. Toutefois, la FBF a insisté sur les conditions de leur succès, et notamment la nécessité d'assurer la cohérence des diverses initiatives en matière de réglementation financière.

Les projets de réforme structurelle et de taxe sur les transactions financière à 11 sont contradictoires avec le projet d'Union des marchés de capitaux. De la même manière, les banques françaises ont souligné la contradiction à exercer une pression sur la taille des bilans des banques et leur niveau de capital et de liquidité, tout en leur demandant de financer encore davantage l'économie. Le comité exécutif de la FBF a rappelé la nécessité de fixer des exigences prudentielles en Europe assurant l'égalité de concurrence avec les banques non européennes et permettant le maintien de grands acteurs continentaux actifs dans la banque de financement et d'investissement.

Dans l'immédiat, les banques françaises ont rappelé la nécessité d'assurer les conditions d'une bonne transition vers plus de financements par les marchés de capitaux. En effet, cette évolution sera progressive et il est primordial de préserver la capacité des banques à accompagner les PME et les ETI par le crédit. A cet égard, la Fédération bancaire française a exprimé ses inquiétudes sur la capacité réelle à relancer une titrisation sûre et transparente en Europe, indispensable au développement du crédit.

Dans ce contexte d'incertitude réglementaire, les banques françaises ont enfin exprimé leur vigilance concernant la mise en oeuvre de certains projets, comme un éventuel mécanisme de solidarité entre fonds nationaux de garantie des dépôts.

Frédéric Oudéa a déclaré : "A condition de faire des choix adaptés et cohérents, l'Europe a la capacité de conforter l'amélioration des conditions de financement et la reprise progressive des économies européennes, indispensables pour une croissance durable créatrice d'emplois".

CONTACT

Pascal Hénisse
email : phenisse@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 07

Terence de Cruz
email : tdecruz@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

Céline Castex
email : ccastex@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 52 66

 
 
Retour haut de page