Accueil Espace presse Communiqués L’appel des banques françaises pour accélérer le financement de la transition énergétique  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


L’appel des banques françaises pour accélérer le financement de la transition énergétique


La Fédération bancaire française (FBF) lance un appel aux pouvoirs publics européens et nationaux pour la mise en place d'un nouvel outil innovant, le "Green Supporting Factor", qui permettrait d'aller plus vite et plus loin en matière de financement de la transition énergétique.


Leader du financement de la transition énergétique, l'industrie bancaire française veut en être un accélérateur. C'est pourquoi la FBF appelle à la mise en place d'un "Green Supporting Factor (GSF)", mécanisme incitatif à une meilleure prise en compte du risque climatique dans les choix de financement.

En allégeant la charge en capital sur les financements "verts", il permettrait d'accélérer l'orientation des investissements en faveur du climat et de réduire le risque climatique dans les bilans bancaires conformément aux objectifs du Conseil de Stabilité Financière. Le GSF s'appliquerait à des financements bancaires " verts ", pour l'ensemble des acteurs économiques, particuliers, PME, entreprises et Etats. Les actifs éligibles seraient basés sur des critères unifiés au niveau européen, qui pourraient s'inspirer d'initiatives ou de labels existants, tels que la Climate Bond Initiative, du label français Transition énergétique et écologique pour le climat.


En parallèle, les banques françaises continuent à s'engager fortement en faveur du climat. Le document de référence "Banque & Climat" que la FBF rend public aujourd'hui, recense leurs actions les plus remarquables en faveur de la lutte contre le changement climatique. Les banques françaises sont leaders en matière de "green bonds" : 25% des émissions mondiales sont réalisées par des banques françaises, soit une part bien supérieure à leur part de marché mondiale. Elles proposent des solutions innovantes pour tous les projets environnementaux ou des produits d'épargne ciblés. Elles réalisent un reporting environnemental de qualité et ont mis en place des politiques internes ambitieuses...etc.


Pour Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF : "L'appel que nous lançons pour la mise en place du Green Supporting Factor vise à renforcer le rôle moteur et proactif des banques face à l'enjeu majeur qu'est la lutte contre le changement climatique. Je suis convaincue que le secteur privé peut et doit y jouer un rôle clef. L'industrie bancaire est très engagée, et ce à plus d'un titre. En tant qu'entreprises d'abord, puisque les banques mettent en place des politiques éco-responsables ambitieuses. En tant que financeurs ensuite, puisqu'elles financent à grande échelle la transition vers l'économie de demain, au niveau mondial comme au niveau local. Enfin elles participent à l'éducation financière autour des solutions bancaires qui permettent d'accompagner au quotidien les Français dans la transition énergétique."

CONTACT

Benoît Danton
email : bdanton@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

 
 
Retour haut de page