Accueil Espace presse Communiqués Europe 2014/2019 : financer le retour à la croissance  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


Europe 2014/2019 : financer le retour à la croissance

L'enjeu essentiel pour la future commission européenne en matière de services financiers doit être de favoriser le financement de l'économie en Europe, a indiqué la Fédération Bancaire Française (FBF). Dans un document adressé à Bruxelles ainsi qu'aux nouveaux députés européens, elle propose des axes d'action afin de contribuer à la réflexion des régulateurs européens pour les années 2014/2019.

La FBF constate que l'Europe a mis en oeuvre des réformes ambitieuses qui font de la zone euro l'espace bancaire le plus régulé et le mieux surveillé du monde, avec notamment l'Union bancaire et le système de résolution des crises bancaires. Les réformes ont conduit à de fortes évolutions pour les banques, avec un renforcement considérable de leurs fonds propres, de leur liquidité et de leur gouvernance.

Pour la FBF, les institutions européennes doivent désormais avoir pour objectif essentiel le retour à la croissance et la compétitivité des entreprises. Elles doivent aussi, fortes des réformes mises en place, affirmer davantage la voix de l'Europe et de la zone euro au sein des instances internationales, pour y défendre les spécificités du modèle de financement européen et le modèle des banques universelles de proximité qui fournissent à leurs clients toute la gamme des services de financement de leurs projets : crédit et accès aux marchés.

La FBF a identifié quatre priorités pour une action européenne efficace dans le domaine des services financiers, dans l'intérêt de l'ensemble des acteurs économiques :


1. Favoriser le financement du redémarrage de l'économie européenne

C'est un enjeu qui nécessite :

  • des mesures en faveur du financement de long terme et d'une titrisation de qualité,
  • une meilleure utilisation de l'épargne européenne dont l'abondance est un atout pour la compétitivité des entreprises,
  • la préservation du mode de financement européen fondé sur le crédit et le rôle des banques universelles,
  • l'accompagnement du développement du recours aux marchés pour le financement des entreprises.


2. Lancer une étude d'impact globale des réglementations sur le financement de l'économie

Cette évaluation est indispensable pour assurer la cohérence et l'utilité des actions à mener.


3. Mieux réglementer le "système bancaire parallèle", en train de se créer, y compris dans le domaine des moyens de paiement, pour la sécurité des clients

De façon générale, l'égalité de concurrence doit être la règle dans tous les secteurs de l'activité financière.


4. Adopter une comptabilité en ligne avec les réalités économiques européennes

Il faut renforcer la souveraineté européenne dans le domaine des normes comptables et améliorer les mécanismes d'adoption des normes "IFRS" en Europe.


Vigilance sur les chantiers réglementaires en cours

Les nouveaux projets internationaux comme la couverture du risque de taux du portefeuille bancaire ou le durcissement excessif du ratio de levier pourraient peser sur la capacité du secteur bancaire à financer l'économie. En outre, deux projets en cours - séparation des activités bancaires, taxation des transactions financières européenne - seraient des handicaps considérables pour l'activité économique et le financement des entreprises européennes, en contradiction avec l'objectif de retour à la croissance en Europe. Comme les autres grands ensembles mondiaux, l'économie européenne a besoin de grandes banques, à la mesure de ses ambitions économiques.

CONTACT

Benoît Danton
email : bdanton@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

 
 
Retour haut de page